Témoignage poignant d’une maman….

Témoignage poignant d’une maman….

Bonsoir mes paillettes, j’ai décidé de vous partager le témoignage anonyme d’une maman qui à vécu un drame et qui m’à demandé d’en parler sur mon blog, pour qu’elle puisse exorciser cette terrible épreuve. Je comprend que certaines personnes soient choquées  de la publication de cet article mais c’est une amie proche et je pense que cela peut l’aider. Je compte sur votre compréhension et votre tolérance .Je pense aussi que nous ne parlons pas assez de ce sujet souvent tabou.

printcomp

Je vous écris ces quelques lignes afin de vous raconter mon histoire. Hier (03/04/2015) cela fera 2 ans que mon fils aura été admis à l’hôpital avant d’être transféré à Necker, la où on m’a annoncé que mon bébé avait été victime du syndrome du bébé secoué.

Voici mon histoire :

Je venais de finir mon congé maternité, et comme beaucoup de maman j’ai décidé de rechercher du travail et n’ayant pas eu de place en crèche, j’’ai donc du de faire appel à une assistante maternelle agrée, mon fils venait d’avoir 4 mois. C’était fin Février 2015.

Lors de l’entretien et de la période d’adaptation (qui avait été effectué hors contrat) le feeling était pourtant bien passé. Je pensais avoir trouvé la « THE NOUNOU » pour mon fils, surtout qu’elle était agrée donc j’avais en elle une confiance ABSOLU.

Puis j’étais contente, mon fils allait pouvoir s’épanouir avec d’autres enfants et j’allais pouvoir reprendre le travail et avoir la joie de la retrouve chaque soir.

N’ayant pas encore trouvé de travail courant mars je décide tout de même de laisser mon fils a cette personne sur des courtes journées, afin de continuer à chercher du travail. J’allais donc tous les jours vers 16h chercher mon fils, il était soit dans ses bras, soit le plus souvent il dormait. Il dormait ENORMEMENT d’ailleurs. En plus de le récupéré endormi il dormait encore en rentrant chez nous, ce que je trouvais bizarre mais j’ai pris ça sous l’effet de l’adaptation.

Puis Finalement cela tombe bien je finis par trouver un CDI non loin de chez moi c’était le 31 Mars 2015. Un CDI proche de chez soit l’idéale, je me voyais déjà acheter plus tard la maison pour que mon bébé puisse s’y épanouir et avoir un jardin avec un toboggan… Sauf que, le vendredi 3 avril 2015 la nourrice m’appelle en panique m’annonçant que mon enfant, qui je rappelle était âgé de 4 mois, pleure depuis plus de 1h sans cesse et qu’elle n’arrive pas à le calmer, ni elle ni son conjoint (son conjoint ??? pourtant ne sont-ils pas interdit de toucher les enfants ???). Je quitte donc le travail en vitesse…

Arrivée sur place je constate que mon fils souffre et il se met alors à vomir. Je contacte le médecin qui ne répond pas alors je décide d’aller aux urgences, je leur explique ce qui se passe qu’il n’est pas dans son état habituel qu’il n’a jamais été comme ça. Ils ont donc décidé de le garder en hospitalisation

Et là ce fut le début des inquiétudes !!

Mon fils était amorphe il ne mangeait plus et vomissait énormément et ne réagissait que très peu. Il ne faisait que dormir, comme quand je le récupérai chaque soir chez elle. Nous voyons donc un premier pédiatre le lendemain matin qui m’annonce que mon fils fait une intolérance au lactose et ils ont donc décidé de lui changer son lait, son état ne s’arrangeait pourtant pas.

Pour moi ce n’était pas cela car j’allaitais mon fils et il n’y avait jamais eu de soucis auparavant. Je sentais que quelque chose n’allait pas, je sentais qu’il souffrait. J’avais beau leur dire personne ne m’écoutaient.

Le lendemain demain matin nous voyons encore un AUTRE pédiatre qui pense toujours que s’est intolérance au lactose, et on nous annonce que le lendemain nous rentrerons chez nous. Soit le Lundi.

Le lundi matin nous voyons un troisième pédiatre (encore…) qui nous dit que pour elle non mon fils n’a pas une intolérance au lactose et qu’il y a quelque chose qui ne va pas, que sa fontanelle est bombée. (ENFIN ON M’ECOUTE ?????).

De ce fait elle organise un scanner cérébral.

Cette image restera à jamais gravé dans ma tête, Je la revois entrer dans la chambre fermer la porte derrière elle nous annonçant que mon bébé à une hémorragie cérébrale que c’est très grave qu’il doit être transféré à NECKER.

Là le monde s’est effondré autour de nous nous sommes paniqués, tristes et en colères. C’est l’incompréhension total nous ne comprenons pas.

J’ai tenté de comprendre en me retournant vers la nourrice pour lui demander s’il était tombé, jusqu’à ce moment encore je lui faisais confiance car nous ne connaissions pas le syndrome du bébé secoué.

Et hop c’est parti, la machine est en route, les ambulances arrivent, ils installent mon bébé et nous sommes transférés à Necker. Je me vois encore dans l’ambulance qui roulait à vive allure et moi pleurant à l’intérieur. J’avais peur que mon bébé meurt…

Arrivé là-bas mon fils subit un tas d’examens, des radiographies, des tests sanguins… Ensuite un examen a été effectué afin de regarder le fon d’œil de mon fils. Il avait également des hémorragies rétiniennes. Les examens révéleront que mon fils a été victime du syndrome du bébé secoué. D’après les médecins la cause remonterait au Vendredi 3 Avril 2015. Donc pour moi c’est sur ça s’était passé chez elle !! MAIS LE SYNDROME DU BEBE SECOUÉ C’EST QUOI ???

Jusqu’à lors nous ne savions pas ce que cela était. Le Syndrome du bébé s’est quoi ?

En fait le cerveau de votre bébé est tout petit dans sa boite crânienne, le fait de secouer un enfant TRES VIOLEMENT d’avant en arrière, fait que son petit cerveau se cogne sur les parois de la boite crânienne et cela engendre un hématome ou des hématomes sous duraux (hémorragie cérébrale) et des hémorragies rétiniennes.

Les risques ? Le plus minime et encore minime c’est un petit mot c’est que votre enfant perde la vue, devient paralysé, le pire des cas c’est dû au fait de la pression intracrânienne c’est que votre enfant meurt c’est pour cela qu’il faut agir très vite. Mais la meilleure des chances c’est que votre enfant s’en sorte, mais derrière avec un long suivis médical pendant des années.

Et Malheureusement les secouements peuvent être parfois très violents et cela est déjà trop tard.

Nous sommes tout de même resté 4 jours à l’hôpital avant d’être transféré, alors qu’on voulait nous fait rentrer chez nous. Vous imaginez si on serait rentré chez nous ? Mon fils se fera donc opéré le Mardi 7 Avril 2015. Les médecins lui poseront un drain sous la peau pendant 6mois afin qu’il puisse évacuer le sang et donc baisser la pression intracrânienne.

J’ai alors entreprit le lendemain d’aller porter plainte car pour moi à par la nourrice ou au pire son conjoint cela ne pouvait être personne d’autre.

Mon fils allait très bien le matin même, la veille aussi et nous avions des preuves pour le prouver !

Et là, première plainte refusé, second plainte refusé … jusqu’à la quatrième plainte refusé !!

Le désarroi total. Sous prétexte que la brigade des mineurs n’acceptait pas ma plainte !

Nous avons repassé tous nos gestes en boucles, nous les avons montrés aux médecins mais non le secouement est un geste TRES VIOLENT, et nos gestes n’avaient rien à voir avec ce qui aurait pu causer cela. J’ai perdu une journée entière alors que j’aurai du rester au prêt de mon fils Le diagnostic ayant été révélé un signalement auprès du procureur de la république a été engagé, alors en rentrant du commissariat là on nous annonce que nous devons quitter l’hôpital car mon fils sera placé. Je suis très triste car je n’ai pas pu passer du temps avec lui et nous devons partir sinon ils nous ont dit qu’ils appelleront la police.

Mon fils est resté presque 1 mois hospitalisé sans pouvoir voir un membre de sa famille ni même nous ses parents.

Cela a été très dur pour nous, je me suis renfermé sur moi-même. Je pensais même à ne faire plus partie de ce monde. Mais mon bébé se battait alors pourquoi pas moi ?

Après quelques recherches, nous trouvons un document de la haute autorité de santé qui dit que :

 » Il semble donc que dans la grande majorité des cas, sinon dans tous les cas de SBS, le Secouement entraîne immédiatement des symptômes. Cela est à différencier du délai qui peut exister entre le secouement et la consultation. »

« Starling et al. [51] établissent que dans les cas où le secouement (avec ou sans impact) avait

Été reconnu, les symptômes étaient apparus immédiatement après le traumatisme 52 fois sur 57 ; dans 5 cas, il était difficile de dater le début des symptômes, mais le délai était inférieur à 24 heures »

Ce qui signifie que les premiers symptômes surviennent dans l’heure voir la journée même ou l’enfant a été secoué!! Et les médecins de Necker nous avaient bien informé que cela c’était passé le VENDREDI !!

J’ai donc eu une premiere convocation à la brigarde des mineurs, ou je me suis empressée de leur montrer les documents de la haute autorité de la santé et le peu de preuves que j’avais. Nous avions eu rendez-vous devant la juge des enfants et cela m’a permis tout de même de voir mon fils 2heures par semaine et 1 heure pour mon conjoint. Car à ce moment là mon fils allait être transféré en pouponnière. Quand j’ai revus mon fils après 1 mois je ne le reconnaissais pas, enfin si, mais il était différent il m’ignorait, il n’avait plus la même odeur. Je pensais qu’il m’avait oublié. J’ai eu très mal mais tellement mal. Et encore plus mal quand le papa a pu enfin le revoir à la pouponnière, je ne l’avais jamais vu pleurer comme ça. Je me suis sentie coupable de tout ce qui se passait car c’est moi qui l’avait choisi cette nourrice après tout. Puis le temps passa et nous avons enfin tous fini en garde à vue pendant 48h, la nourrice comprit, qui d’ailleurs ne s’est pas gênée de pleurer en disant qu’elle vivait en calvaire!!! UN CALVAIRE ???

NOUS ON NOUS A ENLEVER NOTRE FILS, IL ETAIT ENTRE LA VIE ET LA MORT AVANT QUE SON ETAT S’ARRANGE, et nous restions dans l’inquiétude de savoir s’il aura des séquelles et c’est encore le cas aujourd’hui !

Lors de cette garde à vue j’ai été traitée comme la pire des mères, on me disait que je ne méritais pas d’avoir d’enfants et l’entourage de cette nourrice ne s’était quant à eux pas gêné de nous insulter !!!

Mon fils avait été vu par un médecin médico-judiciaire, d’ailleurs nous n’avons jamais eu les résultats. Et malgré les preuves apportés, les brigadiers avaient remis la faute sur moi pourquoi ? Car je donnais des céréales du soir à mon fils car on me l’avait conseillé pour la diversification. Mais la nourrice elle était partie raconter que je voulais changer de lait pour gaver mon fils la nuit, alors que je l’allaitais et qu’il était en lait relais maternelle… à ne plus rien y comprendre.

Cela a été un combat très difficile pour nous parents. Je conçois que certains parents sont vraiment des ordures mais ce n’est pas toujours le cas. A l’heure d’aujourd’hui malgré des preuves de certains mensonges de la nourrice que j’ai pu apporter après notre garde à vue à mon avocat, qui a adressé par courrier les preuves aux brigadiers.

Le résultat est que cela a donné un abandon de charge et clôture d’enquêtes. La nourrice a pu également récupérer ses agréments !! UNE HONTE !!!

Aujourd’hui j’ai décidé d’en parler et de ne pas me battre avec la justice par peur que le temps de l’enquête on m’enlève à nouveau mon enfant.

MAIS JE SUIS DEÇUE du système français qui certes protège l’enfant mais vous traite comme de la merde et protège ce genre de personne même quand elle cache des choses !!

Cela est très difficile pour nous parents d’avoir été soupçonné de maltraitance.

Aujourd’hui je ne mettrai plus JAMAIS mes enfants chez une nourrice, quand bien même qu’elles ne sont pas toutes les mêmes!

Après tout cela, le système met en place un suivi judiciaire qu’on a eu pendant 6 mois afin de voir si l’intégration de notre enfant se passait bien dû aux traumatismes que nous avons subis. Lors de ces visites j’ai appris que mon fils n’avait pas été secoué une fois mais plusieurs foi et bien courant MARS ! Alors je ne comprends toujours pas qu’elle s’en soit sortie indemne. Je la déteste je la hais

Je déplore le système Français qui fait que ce genre de personne n’a pas de suivis plus poussé et qu’en général il n’y a pas assez de suivis concernant les nourrices agrées (hors RAM).

Je déplore également et encore une fois le fait que nous parents nous ne sommes pas assez prévenu quant au syndrome du bébé secoué, ainsi que toutes les personnes susceptibles de garder un enfant.

Je ne souhaite à personne ce qui nous est arrivé, cela fait bientôt maintenant 2 ans et je n’oublierai jamais !!

Par chance mon fils s’en sort avec aucunes séquelles, mais il aura un suivis médical jusqu’à ses 12 ans.

Si je souhaitais en parler c’est parce que je déplore le manque d’informations concernant le syndrome du bébé secoué, et je suis en colère contre le système français que ne poussent pas assez de suivis concernant les personnes qui sont susceptible de garder notre chair.

Encore désolée du roman et je vous remercie de m’avoir lu.

Une maman.

 

Publicités

7 réflexions sur “Témoignage poignant d’une maman….

  1. C’est vraiment une histoire poignante. Quel malheur. Je suis heureuse de lire que l’enfant va bien. Ce sont des choses dont on ne parle pas assez. Et je trouve ça bien que tu ai relayé ce témoignage. Bisous 💕 et embrasse cette petite famille 😘

  2. Je suis énervée après avoir lu cet article que j’aurai préféré ne jamais lire. C’est horrible je me mets à la place de cette maman et je suis triste et en colère. J’espère que votre fils va mieux aujourd’hui et qu’il ne vous fait pas ressentir ce délai d’un mois ou il n’a pas vu sa maman ? Je serais devenue folle, hors de moi. Êtes vous suivi? Lui avez vous expliqué tout ce qui s’est passé ? Les enfants comprennent tout… 😞 vous avez du arrêter votre allaitement soudainement du coup?
    Je suis réellement triste pour vous. J’espère que tout va mieux. Et la justice……fidèle a elle même….
    Encore pleins de courage à vous!!!

  3. Quelle horreur. Y a vraiment un pb dans ce système français. Je suis très contente de lire que son enfant va bien et sans séquelles mais quelle aventure traversée . Bien du courage à cette courageuse maman

  4. Hello Ade, très bel article et tu as eu raison de le partager. Ce blog est le tiens, tu y poste ce que tu veux, ce que tu aime ce qui te touche et j’adore c’est ça la beauté d’être blogueuse. Je ne suis pas maman comme tu sais mais cet article est juste magnifique je souhaite de meilleur chose à cette maman et ce petit bout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s